0041 (0)79 433 25 38 info(at)tango-sierre.ch

LE FOXTROT

Le foxtrot ou fox-trot (littéralement « pas du renard ») est un style de danse exécutée
sur du ragtime (genre musical généralement considéré comme précurseur du jazz dont
Scott Joplin est l’ambassadeur le plus connu) ; il fut populaire dans l’entre-deux guerres
et perdura jusqu’aux années 1950.

ORIGINE

Le Foxtrot est né sous l’inspiration d’Arthur Carringford, dont le nom de scène était
Harry Fox. Chanteur et acteur, il jouait dans des Vaudeville à New York. En 1914, il est
embauché dans un cinéma pour donner des numéros de danse avec les Dolly sisters,
entre les projections de films. C’est alors qu’il improvise, sur de la musique ragtime, des
pas sautillés que les gens appellent d’emblée Fox’s trot, soit le trottinement de Fox.
Cette danse vive et originale attire rapidement l’attention des danseurs chevronnés qui
se l’approprient et achèvent de créer ce qui devient le foxtrot, littéralement
«sautillements de renard».

TECHNIQUE

Dans le foxtrot, les corps des partenaires sont toujours en contact, la femme dans les
bras de l’homme. Sur un rythme binaire à 2 ou à 4 temps, le couple parcourt de grandes
distances sur la piste, en formant des «W», dans le sens contraire des aiguilles d’une
montre. Les pas sont plus petits dans les salles de dimensions réduites, et allongés dans
les salles plus grandes. Avec le temps, on a d’ailleurs combiné pas rapides et pas lents
selon la séquence lent-lent-vite-vite. Les pas précipités peuvent être pivotés ou croisés,
de sorte que cette danse permet beaucoup de variété et de créativité. Elle est d’ailleurs
considérée comme l’une des plus difficiles à maîtriser.

ÉVOLUTION

Les soldats américains auraient emmené le foxtrot avec eux en Europe, durant la
Première guerre mondiale et c’est ainsi que la France l’aurait découvert. Après la
guerre, le foxtrot devient une danse très populaire dans les bals parisiens, avec la valse
et la polka. Avec le temps sont apparus des variantes du foxtrot comme le peabody, le
quickstep, le slow-trot et le Foxtrot Roseland.

GRANDS DANSEURS

Qui n’a pas regardé un de ces vieux films de Fred Astair et Ginger Rogers où on les voit
exécuter un foxtrot/quickstep endiablé? Ils se déplaçaient sur de grandes distances en
sautillant avec entrain et une si grande aisance qu’ils semblaient voler sur la piste. On
dit que cette danse était la préférée du célèbre danseur/acteur, dont bien des femmes
rêvaient d’être la partenaire!